SOMA

Les SOMA sont nés d’un cheminement inattendu.

D’une idée que le geste et la matière emmènent ailleurs.

Une première forme émerge, étrange, sur quatre pieds, un peu vivante.

Cette forme amorce une recherche de mouvement, d’équilibre instable, de textures, de vivant, sans figuration.

Des corps sphériques ou ovales, tripodes ou quadrupèdes, parfois juchés sur de longues pattes.

Des corps, SOMA.

Animal, végétal, mycète, minéral, céleste.

Des corps indéterminés.